Chaos tango II

Œuvre pour ensemble de 24 flûtes.
Durée : 4'30
Année : 2017

Création le 12 mars 2018 par l'Orchestre de Flûtes Français (dir. Marc Hajjar) à la mairie du XVIIème, Paris.

Igual II

Œuvre pour ensemble de 24 flûtes.
Durée : 5'15
Année : 2017

Création le 12 mars 2018 par l'Orchestre de Flûtes Français (dir. Marc Hajjar) à la mairie du XVIIème, Paris.

Les portes vides

Œuvre pour ensemble de 24 flûtes dont flûtes basses et octobasses solistes.
Durée : 17'15
Année : 2017

Création le 12 mars 2018 par l'Orchestre de Flûtes Français (dir. Marc Hajjar) à la mairie du XVIIème, Paris.

Pensée :
... apprendre le souvenir.

Itot

Œuvre pour orchestre à cordes.
Durée : 12'40
Année : 2015

Heinfach ou "Les pas de l'autre"

Œuvre pour harpe et orchestre à cordes.
Durée : 11'50
Année : 2014

Œuvre en noir

Œuvre pour hautbois et orchestre (1 fl./ 1 clar./ 1 fg./ 1 cor/ 1 perc. / cordes).
Durée : 17'20
Année : 2013-2014
Les Editions Musicales Artchipel

Commande du Festival Risonanze Armoniche

Création par l'ensemble Impronta für Neue Musik (dir. Andreas Beraldo) et Marika Lombardi (hautbois) au festival Risonanze Armoniche (Italie) le 29 juillet 2014 à Trente, le 30 à Lasino et le 31 à Brentonico.

Pensée :
« Œuvre en noir » est un hommage à Marguerite Yourcenar dont les lectures ont édifiées ma vie par son exigence et son humanisme.
...Noir aussi comme l'ébène qui porte au deuil ... comme un rappel.
Écrite en trois mouvements, l’œuvre est conçue d’événements séquentiels tels des moments de vie et est dédiée à mon amie Marika Lombardi.

Site de l'éditeur

A few words (ou Hommage à Désiré Dondeyne)

Durée : 10'15
Année : 2013
Les Editions Musicales Artchipel

Création le 27 mars 2014 par le brass-band de la Musique de l'Air (dir. Benjamin Garzia) à La Cité de la Musique, Strasbourg.

Pensée :
Quelques mots... impossibles. Quelques notes... à vous dire. Malgrè le silence, le tumulte d'une vie, à travers vous, j'avance et existe.

Site de l'éditeur

Laudes

Œuvre pour chœur, voix solistes et ensemble instrumental (2 vl. I / 2 vl. II / 2 vla. / 2 vlc./ 1 cb.) / orgue / timbales / 3 trompettes / harpe.
Durée : 17'
Année : 2013
Les Editions Musicales Artchipel

Création le 19 octobre 2013 par l'Ensemble Vocal de Bourgogne et le choeur de chambre imagÔ (dir. Manuel Simonnet, organiste : Thibaut Duret), Saint-Marcel, Châlons / Saône.

Site de l'éditeur

Approches

Œuvre pour violon et orchestre à cordes.
Durée : 13'30
Année : 2012

Pensée :
Qu'est-ce qu'écrire, si ce n'est la perspective d'atteindre la sempiternelle idée d'une hypothétique direction du crayon ?
... alors écris, parle et chante...

Rouge et ocre

Œuvre pour accordéon, orchestre à cordes et percussions.
Durée : 14'50
Année : 2012

Pensée :
... Une odeur... la couleur rouge... la joie de passer les bretelles et de me perdre... quelque part dans des chimères d'enfant. Toujours en partance, il ne m'a pas quitté... toujours en mouvement aussi.
Travailler, affiner, sculpter ses ressemblances. J’ai souhaité dans mon œuvre distribuer un peu de ces élans incontrôlables d'émotion nouvelle et passée."
Le concerto est dédié à Fanny Vicens dont l’immense talent n'a d'égal que d'une profonde gentillesse.

Méandres animés

Œuvre pour cor et orchestre à cordes.
Durée : 13'15
Année : 2012

Création le 17 janvier 2014 par Michel Coquart (soliste) et le Nouvel Orchestre de Chambre de Rouen dirigé par Joachim Leroux, Théâtre de Lisieux.

Pensée :
Comme des eaux mêlées, des arbres enchevêtrés, d'impraticables chemins qui se confondent et se fondent... au détour de ce monde.

Les eaux d'écoute

Œuvre pour orchestre de flûtes (10 gdes fl. / 6 altos/ 6 basses/ 2 oct.bass).
Durée : 12'25
Année : 2011
Les Editions Musicales Artchipel

Création le 12 mars 2012 par Pierre-Yves Artaud et l'Orcheestre de Flûtes Français (dir. Paul Méfano), mairie du 3ème, Paris.

Site de l'éditeur

Märchen

Œuvre pour voix soprano, baryton et orchestre ( 2.2.2.2./3.2.2.1./ Percu. / timb./(10.8.6.6.4.).
Durée : 14'10
Année : 2010

Cimes intimes

Œuvre pour clavecin et orchestre (2 fl. / 1 htb. / 2 clr. / 1 fg/ 1 cor / quintette à cordes).
Durée : 14'
Année : 2009

Pensée :
Pourquoi Cimes intimes ?
Intimes, "qui est contenu au plus profond de l'être" indique Le Petit Robert; quant à cimes "... ce qui est le plus élevé, de plus nobre" (sens figuré).
C'est avec beaucoup d'orgueil que je revendique au créateur l'apanage d'aller chercher l'inaccessible et d'extraire dans le non-dit les couleurs intérieures qui cristallisent la trajectoire et le sens de la vie.
C'est, en revanche, avec grande humilité que j'appréhende à chaque ouvrage cet exercice qui m'est indispensable mais ô combien risqué.
Je porte en moi un doute consubstantiel qui me fait prendre conscience, plus j'avance, des béances et de l'emprise de l'art.

La maison qui riait...

Œuvre pour orchestre ((2 fl./2htb./2clr./2fg./4cors/2trp./2trb./1 tuba/timb./2perc./quintette à cordes).
Durée : 10'50
Année : 2008-2009

Pensée :
Il y avait des fleurs, des parfums... des éclats de rire. On y respirait et soupirait, les yeux pouvaient s'y attarder, se reposer.
Une multitude de bruissements familiers l'envahissait. Elle était pleine de bonheur et d'hommes.
Une chape de silence pèse à jamais sur son toit répandu, ses fenêtres entrouvent des béances de trop de solitude et d'abandon, d'ingratitude.
Un rosier attend à tout jamais la main tendue de la communion. Triste, elle va s'éteindre.
J'ai voulu retarder cet événement en son hommage.

Still training and more

Œuvre pour flûte solo et ensemble de flûtes (2 picc./6 gdes. flûtes/ 6 fl.alto/ 4 fl. basses/ 2 fl. contrebasses).
Durée : 12'
Année : 2008
Les Editions Musicales Artchipel

Création le 2 décembre 2008, salle Cortot, Paris par P.Y. Artaud (soliste) et l'Orchestre de Flûtes Français ( dir. P.A. Biget).

Pensée :
Issue de « Still Training » dédiée à Pierre-Yves Artaud pour flûte seule, la version orchestre en respecte le plan et son discours.

J’ai, en revanche, agrandi certains mélismes tels des pièces rajoutées, inséré des plages orchestrales pour une exigence de masse sonore.

C’es volontairement que je me suis imposé cette contrainte qui très vite m’est devenue un jeu.

Site de l'éditeur

Dialogue intérieur

Œuvre pour alto et orchestre (2.2.2.2../ 4cors / 1 tuba/ 2 perc /. 10.8.6.6.4.).
Durée : 20'30
Année : 2007-2008

Les ruisseaux d’oubli

Œuvre pour 24 flûtes (4 pic./6 sopr./6 alt. /4 B./ 4 CB).
Durée : 16'20
Année : 2006

Commande de l'Orchestre de Flûtes Francais

Création le 26 avril 2007, salle Cortot , Paris.

Pensée :
Commande de Pierre-Yves Artaud pour l'Orchestre de Flûtes Français
Avant que le monde ne disparaisse...peut-être existera t-il encore quelques manifestations superbes et égarées d'un monde d' « erreur »...
Il m'est venu l'image de ces quelques ruisseaux, dernier témoignage d'un monde inutile ...
Il est une exception, parfois, dans un parcours de compositeur, d'écrire pour un ensemble instrumental d'une telle qualité professionnelle, sans avoir de contraintes d'esthétique.
Laisser parler sa propre exigence intérieure.
j'ai écrit cette œuvre sans concession aucune.
Merci à Pierre-Yves Artaud de m'en avoir donné la possibilité.

Je suis assis et je lis un poète

Œuvre pour 4 orchestres d' Harmonie et 4 voix soprano.
Durée : 38'15
Année : 2005-2006

Commande de la ville d'Arras.

Exil

Œuvre pour violoncelle et orchestre.(2.2.2.2./3.2.0./harpe /4 timb./8.6.6.6.4.).
Durée : 21'
Année : 2005

Le Soleil Noir

Œuvre pour cor anglais, piano et 8 instrumentistes (cor /2 tromp./3 trombones dont 1 basse./ percussions.).
Durée : 17'40
Année : 2000

Commande de l'ensemble Artédie.

Pensée :
Pompéi, un univers enfoui que j’ai voulu exhumer. Luxuriance, exubérance, bonheur figé dans un sourire éternel.

Telles les trois phases de la vie, trois tableaux composent l’oeuvre :
la vie immobile
les chemins de cendre
la Maison des Amours

Tout au long de mon travail, me sont venus des cris jetés çà et là par le cor anglais.
Je pense que l’homme est un « cri » qu’il module, prolonge, retarde constamment.
N’y cherchez pas de mélodie; elle n’est que fiction…

Ma musique n’est pas « belle ». Elle essaie simplement d’être précises dans l’acte et l’émotion.

Transept

Œuvre pour basson et orchestre (1.1.1cl.B/1.1.1.0. / Harpe/clavecin/synthétiseur /2 perc./10.8.6.6.4.).
Durée : 20'10
Année : 2000

Pensée :
« L'œuvre est une traversée dans le temps et appartient au sacré. Elle se situe à la croisée des Hommes...Tout au long de ce travail, j'ai souhaité rencontrer l'Autre ».

L’arbre sur la lune

Œuvre pour orchestre à cordes (8.8.6.4.4.).
Durée : 9'20
Année : 2000
Les Editions Musicales Artchipel

Création le 2 avril 2011 au Temple de St- Germain -en-Laye par l'ensemble Camerata Alma Viva (dir. Jeanne Lefèvre).

Pensée :
à György Ligeti
« Rêver...rêver...ne faire que ça, les pieds en l'air... »
L'oeuvre est dédiée à György Ligeti sans lequel je n'existerais peut-être pas...Lui seul m'a donné cette joie jubilatoire, presque frénétique d'écrire chaque matin et c'est toujours à court d'idées que je reviens vers lui puiser l'intarissable.
Il y a dans son écriture un bonheur ludique en même temps qu'un souffle persistant...Voilà pourquoi ...L'arbre sur la lune.


Site de l'éditeur

Ailleurs…

Œuvre pour piano et orchestre ( 2.2.2.2. / 2.2.2.0. / Timbales. / 2 percussions / 10.8.6.6.4.).
Durée : 21'40
Année : 1998-1999

Anti-suite

Œuvre pour piano et 14 instrumentistes (1.1.1.1. / 1.1.1.0 / timb. / perc./ claviers / 1.1 .1.1.1.).
Durée : 10'30
Année : 1998

Commande de Radio-France pour "Alla-Breve".

Pensée :
Anti – suite, parce que je suis parti de cinq concepts, donc à contrario de ce qui devrait être une suite, avec l'obsession cependant de la « note » qui génère toute l' œuvre et que s'efforce d'unifier le piano.
En second lieu, et si je glisse entre parenthèses le mot « portrait », il s'agit d'une suite d'hommages à cinq personnes à qui j'ai pensé en écrivant ces courtes pièces, et qu m'ont tous apporté par leur richesse personnelle et leur propre vision de leur art.
Ils m'ont tous aidés dans mon cheminement musical, directement pour mon père, indirectement pour les autres. Ils m'ont permis pour la plupart d'entre eux de me remettre en question, de part des études trop classiques à mon sens, et d'avancer dans des chemins plus libres et plus heureux.

- Ligeti, parce que l'écoute de son Requiem reste l'un des grands moments de ma vie. Il a été comme une réponse à mes interrogations.
Il est pour moi mon maître spirituel.

-Sans aucune hiérarchie dans ma classification, j'aime en Ohana cette limite qu'il s'impose toujours entre l'aspect classique de la forme et la texture très novatrice de son œuvre. J'aime en chacun d'eux la manière de penser le rythme.

-J'ai découvert la musique en écoutant mon père jouer des partitions de Bach qui reste fondamentalement ma référence. C'est lui, mon père, qui me mit sur la voie et, de ce fait, reste mon premier précepteur.

-Je devais cet hommage à Bach, à l'homme chez qui la musique se dirige et s'élève toujours vers le spirituel. Je ne connais pas d'œuvres plus positives que celles de J.S. Bach.

-Henri Dutilleux fait également partie de mes maîtres à penser. Il est cet homme méticuleux que je reconnais par le soin et la réflexion consignés dans chacune de ses œuvres. J'ai cette image de mon père traçant l'été, dans son atelier, les plans d'un escalier. Tout est pensé et tellement bien écrit.

Par-delà

Œuvre pour violoncelle et orchestre (1.1.1.1CB.1./1.1.1.0./ perc./vib./ célesta. / harpe./ 8.6.6.4.3.).
Durée : 20'45
Année : 1997
Les Editions Musicales Artchipel

Création le 14 novembre 2009, Festival « Aujourd'hui Musiques » de Perpignan (Orchestre Perpignan-Méditerranée / soliste: Timothé Tosi / dir. Daniel Tosi)

Pensée :
Ce concerto est un hommage à l'écrivain Michel Tournier.
J'ai voulu, par mon travail, me rapprocher de la grandeur et de l'inaccessible beauté dans laquelle il nous transporte dans son oeuvre.
S'il s'agit pour moi de tenter d'échapper au monde tellurique, c'est bien également une volonté d'exorciser ...par-delà...le passé.
J'aime, par ailleurs, le soleil qui donne la vie.
Dans cette partition, le violoncelle se noie dans les traînées vaporeuses laissées par le célesta , le vibraphone et la harpe que soulignent en incandescence les bois et le rougeoiement des cuivres.
Il est un trait d'union entre ciel et terre, toujours en état de veille et de turbulence par certains moments en exploitant à l'extrême les zones occupées par l'orchestre.
Le concerto est dédié à Timothé Tosi qui fut aussi le créateur de « J'étais près de toi » pour violoncelle seul, pièce d'une grande complexité technique, dans le cadre du Festival « Aujourd'hui Musiques » en novembre 2001.

Site de l'éditeur

Des ciels de jardins blancs

Œuvre pour 14 instrumentistes dont trompette solo (1.1.1.1. /1.1.1.0./ perc. et claviers / harpe / 3 violoncelles / 2 contrebasses.).
Durée : 12'40
Année : 1996

Pensée :
A mon ami Pierre Allard... trompettiste
Dans ces jardins d'éden, tu te reconnaîtras, et la musique sera là, comme depuis ton premier jour.

Parabole

Œuvre pour orchestre (2.2.2.2 / 2.2.2.0. / 10.8.6.6.4.).
Durée : 30'
Année : 1985

{

}